La bibliothèque du prof de l'être: L'écume du voyageur, Jean-Bernard Lemal

Publié le par Le prof de l'être

L'écume du voyageur, voilà un nom bien mystérieux qui fait rêver. Ce titre poétique a accroché mon regard et la lecture de la quatrième de couverture a suscité ma curiosité.

Markus, un journaliste, découvre aux hasards d'une vente aux enchères, le journal intime d'Ester, une jeune femme originaire de Palestine et dévouée à la cause juive. En parallèle, nous suivons les aventures d'Hans, un allemand travaillant pour le FBI alors dirigé par Hoover, qui s'est infiltré dans les arcanes du pouvoir nazi. En filigrane de cette aventure, apparaît un mystérieux diamant, l'écume du voyageur, qui vont conduire nos deux héros, mais aussi Markus à travers le monde.

Dépaysement, guerre, amour et espionnage étaient donc au menu de ma lecture pour un résultat qui se révèle assez inégal. J'ai été charmé par l'ambiance générale de ce livre, teinté d'exotisme et de mystère. Le fait d'aborder aussi des thèmes peu exploités par les romans (l'apartheid, la fondation de l'état d'Israël), ces histoires dans l'Histoire, étaient vraiment intéressant, voire rafraîchissant. On s'attache vite à Ester et Hans et on a hâte de voir ce qu'il va advenir d'eux. Je suis plus réservé par le personnage de Markus. Cette volonté de s'identifier à Ester et Hans, ses monologues qui font écho à sa vie actuelle, puis le fait de tirer la couverture à soi en fin de roman m'ont agacé de nombreuses fois. J'aurais préféré que l'histoire se passe de ce personnage et qu'on ne se concentre que sur Hans et Ester.

Après un début vraiment passionnant, le rythme du récit retombe pendant un long moment pour rebondir ensuite avec l'arrivée de Weissmann. Il y a aussi quelques lourdeurs de style et des facilités qui alourdissent le récit. C'est dommage car le sujet est vraiment passionnant et donne envie d'en connaître un peu plus sur l'histoire des pays traversés.

C'est donc un sentiment mitigé après la lecture de ce texte : un sujet qui donne envie mais des maladresses qui entachent le plaisir de lecture.

 

Ma note en gif

La bibliothèque du prof de l'être: L'écume du voyageur, Jean-Bernard Lemal

Commenter cet article