La Bdthèque du prof de l'être: Civil war 2, Bendis, Marques

Publié le par Le prof de l'être

La Bdthèque du prof de l'être: Civil war 2, Bendis, Marques

Dernier crossover de l'univers Marvel (tous les héros dans une même aventure), Civil War 2 partait du postulat suivant : si nous pouvions connaître le futur, qu'en ferions nous ? Cette thématique est déjà abordée par Philip K. Dick dans Minority report, elle est ici rendue possible par l'arrivée d'un inhumain capable de lire l'avenir, Ulysse (belle référence littéraire au passage) Comme lors de la première guerre civile entre super-héros, deux camps s'opposent : le premier, mené par Captain Marvel, veut anticiper les catastrophes et arrêter les criminels avant qu'ils ne commettent leur crime, de l'autre coté, Tony Stark et ses alliés sont favorables à la présomption d'innocence et que le futur n'est pas figé. Cette rivalité s'accentue suite à la mort d'un personnage proche aux deux super-héros et se finira par un affrontement inéluctable entre les deux. Les frissons du premier Civil war et l'idée de départ de ce nouveau crossover me donnait vraiment envie et je peux vous dire que l'attente a été longue entre la sortie aux Etats-Unis et la française. Finalement, six mois après le premier numéro, je sors de cette lecture plus que mitigé.

Tout d'abord, l'histoire me semble bien trop vite expédiée. Bendis est un grand scénariste mais pour Civil War 2, il ne va pas au fond des choses et l'ensemble est un peu chiche en rebondissements. Dans le mensuel, il y avait à peine une vingtaine de pages sur la trame principale, c'est trop peu. Il y avait tellement plus à développer sur la psychologie des personnages, leurs relations. J'aurais aimé quelques flash-back, des face à face tendus...Et si je voulais trouver cela, il fallait que j'aille dans d'autres mensuels rattachés à l'événement. C'est dommage car l'enterrement d'un des héros aurait maintes fois mérité d'être plus détaillé dans le mensuel principal. Il y a certes des morts importantes mais je suis assez sceptiques sur le sujet. Autant l'une d'elle est fondatrice mais les autres me laissent plus dubitatives. Tuer pour tuer n'est pas une bonne chose je pense, il y a d'autres façons de surprendre le lecteur (comme dans Captain America : Steve Rogers mais j'y reviendrai)

Civil war, premier du nom, parvenait à nous faire hésiter entre deux camps. Dans cette « suite », on prend vite le parti de Tony Stark tant Captain Marvel est rendue antipathique et est disons-le, pas intéressante du tout. Iron man et Captain America ont un background important, contrairement à Captain Marvel, la différence se joue aussi ici.

Par bonheur, les dessins de Marquez sont vraiment superbes et on se régale devant certaines planches mais cela ne suffit pas pour faire de Civil War 2 un must-have de l'univers Marvel contrairement à la première guerre civile super-héroïque. Ce crossover était plus un apéritif d'un événement qui s'annonce excitant: Secret empire. 

 

 

Ma note 5/10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon impression en un gif. 

La Bdthèque du prof de l'être: Civil war 2, Bendis, Marques

Commenter cet article