Ce 24 janvier 2030

Publié le par Le prof de l'être

Ce 24 janvier 2030, en me levant, je jette un coup d’œil dehors, le temps est froid et pluvieux. J'avais prévu une balade dans les bois cet après-midi avec Julia. C'est fichu. Ce n'est pas toujours facile de l'occuper quand sa mère n'est pas là. Et manque de chance, elle est partie deux jours en formation « L'utilisation des robots assistants en Mathématiques ». Il va falloir rester à la maison ou alors...Je vais la voir et lui demande :

«_Un cinéma ou un ballet cet après-midi, ça te dit ?

_Pourquoi pas un ballet ! On n'y a pas été depuis un bon mois, alors que le cinéma...A part La Reine des neiges 5, il n'y a pas grand chose !

_Et tiens, comme c'est le week-end, nous n'irons pas à l'antenne locale de l'Opéra de Paris mais dans la maison-mère, c'est un tout petit peu plus cher et encore !

Après avoir pris le pneumatique, nous voici en moins de 30 minutes à l'Opéra de Paris. Depuis la première fois que je l'ai vu, le bâtiment reste immuable, avec ses statues aux figures impassibles aux évolutions de la capitale et ses dorures qui tranchent avec le béton et le verre environnant. Julia me tire de mes pensées.

« _Tu as vu ? C'est le ballet de Maddie Ziegler qui est au programme !

_Tu sais que j'en parlais déjà...

_ ...il y a 15 ans sur ton ancien blog et que c'était une danseuse d'avenir. Je sais papa, ça fait 1000 fois que tu me le dis ! Par contre, tu n'avais pas deviné qu'elle deviendrait une excellente chorégraphe au point de la comparer à Pina ! Tiens, tu as vu, il y a deux anciens de la compagnie de Compiègne qui dansent. »

Deux anciens de la compagnie de Compiègne. C'est tellement étrange d'entendre une telle chose. Pourtant cela fait maintenant 12 ans que l'ancien directeur Benjamin Millepied a lancé le projet « Everybadanse ». Une vraie folie sur le papier : que l'Opéra de Paris soit représenté dans les agglomérations de plus de 30 000 habitants. Chaque ville possède une antenne locale et a une troupe permanente composée des danseurs de la compagnie. Pour que toutes les localités aient une troupe complète, Millepied a fait ouvrir 4 nouvelles écoles, à Bordeaux, Marseille, Lyon et Rennes. Les danseurs, une fois leur scolarité terminée, choisissent l'une des antennes locales en fonction de la réputation de celle-ci. Compiègne n'est pas trop mal cotée, sa proximité avec Paris aidant. Ce n'est qu'une fois que les danseurs ont fait leurs preuves dans ses antennes qu'ils peuvent accéder aux compagnies des grande villes, voire honneur suprême, celle de Paris.

_ « Deux places s'il vous plaît. Un adulte et un moins de 18 ans

Parterre ?

Oui

20 euros s'il vous plaît. »

Quand je donne le billet à la guichetière, je ne peux m'empêcher d'avoir un rictus nerveux. 20 euros...Dire qu'il y a 20 ans, je ne critiquais le prix des places. Il faut dire qu'avoir fait de la danse un art plus accessible à tous a permis de rendre les prix plus abordables. Et si l'on ajoute que les spectacles et les musées sont devenus gratuits jusqu'à 18 ans, c'est mon porte-monnaie qui a le sourire ! Étonnamment, c'est calme aujourd'hui. Tant mieux !

Je rentre dans la salle avec Julia. Maddie Ziegler nous présente son spectacle qui se veut un hommage à Sia Furler. Elle est en compagnie de Dorothée Gilbert, la nouvelle directrice de l'Opéra de Paris qui a la lourde tâche de remplacer Benjamin Millepied. Elle a déjà plusieurs idées novatrices parait-il. J'ai hâte de voir ça. Pendant 1h30, je me régale. Il faut dire qu'avec les deux étoiles François Alu et Léonore Baulac, on ne pouvait rêver meilleure affiche. Mais la jeune génération commence à pousser derrière. D'ailleurs il paraît que le fils de Benjamin Millepied et de Nathalie Portman puisse être bientôt promu dans une grande ville. Paris peut-être !

Le spectacle se termine. Julia est contente de son samedi après-midi. Pendant quon retourne à la gare, elle me dit des étoiles dans les yeux :

_On y retournera bientôt ?

_Dans 15 jours si tu veux !

Publié dans nouvelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article