Si j'étais ministre de l'Education Nationale

Publié le par Le prof de l'être

Cette nuit, j'ai fait un rêve étrange, je devenais ministre de l’Éducation nationale. J'avais des tonnes de projets en tête et en voici quelques-uns !

 

- Je me soucierais d'abord des élèves et du personnel éducatif pour définir leurs vacances avant de m'inquiéter du secteur du tourisme.

- Je tiendrais compte des consultations que je lancerais.

Je travaillerais sur des programmes qui peuvent se réaliser en un an, car combien de pans du programmes sont éludés faute de temps ?

- J'irais vraiment dans des collèges me confronter à la réalité.

- Je rétablirais le maintien dans un niveau pour qu'un élève progresse et se sente valorisé, pas de le laisser passer chaque année en étant complètement paumé juste pour se débarrasser de lui.

- Je mettrais tout en œuvre pour valoriser les REP.

- Je mettrais une heure de décharge pour que les enseignants puissent se réunir et se consulter, soit par discipline ou par équipe pédagogique.

- Je remettrais à plat les rythmes scolaires pour que cessent les aberrations comme commencer à 9 heures le mercredi pour finir à 11. Un rythme pour les élèves et pas pour quelqu'un d'autre.

- Je rétablirais les options, car pourquoi un élève qui voudrait apprendre plus ne le pourrait-il pas ?

- Les sonneries seraient remplacées par un air de musique de style différent chaque jour.

- On mangerait un plat du monde différent chaque semaine pour découvrir d'autres cultures culinaires.

- Je ne ferais pas croire aux gens que l'uniforme, les cérémonies républicaines et autres levées du drapeau sont une solution miracle à la discipline.

-Je ne toucherais ni aux notes car elles sont un repère pour les élèves et les parents, ni aux compétences car elles valorisent un élève en difficulté.

-Je mettrais des fleurs et des arbres dans les cours de France pour qu'elles soient moins monotones.

-Il n'y aurait plus d'école le samedi pour que chaque élève ait au moins 2 jours de repos par semaine pour récupérer.

-Je favoriserais la création de concours pour mettre en avant la créativité des élèves dans tous les secteurs.

- Je favoriserais les partenariats culturels pour tous et je ferais tout mon possible pour que la culture ait une place prépondérante dans les établissements. Se cultiver permet l'ouverture d'esprit.

- Je ferais en sorte qu'on arrête de traiter l'école comme une entreprise qui doit être rentable. L'école est un investissement.

- Je ferais tout mon possible pour valoriser les filières professionnelles.

- Je développerais l'Aide personnalisée pour que les élèves en difficulté soient en réussite.

- J'écouterais les doléances des enseignants et du personnel en général avant des considérations politiques

- Une récréation de 20 minutes serait obligatoire entre 2 heures de cours pour que les élèves puissent vraiment respirer.

- Je ferais des choses évidentes et sensées tout simplement.

 

 

Tout ceci n'est qu'un doux rêve, je ne serai pas ministre de l’Éducation Nationale, j'aime trop mon métier pour cela. Mais peut-être qu'un jour, un de nos futurs représentants piochera dans mes idées. On peut rêver.

Publié dans Billet d'humeur

Commenter cet article

Denise Giton-Gonzalez 17/11/2016 20:03

Je prends une option pour travailler dans votre Ministère. Quarante années d’intégral bonheur à voir des lueurs naître puis grandir dans les yeux des enfants, des équipes pédagogiques enthousiastes et heureuses, des cours où l’élève s’étonne de la sonnerie qui invite à clore, des journées si riches que l’on a hâte d’être à demain pour recommencer. Inlassablement. Un métier formidable où le mot « élève », quand on y réfléchit bien, est extraordinaire. J’ai tant aimé cette intime rencontre, « instruction publique » dans l’âme... comme nos aînés avec les pleins et déliés des mots dans leurs phrases. L’orfèvrerie des textes. Leur sens. Le monde au bout du coeur et des yeux. Le voyage le plus fantastique partagé avec les classes et les ados. J’en revois encore qui sont eux-mêmes parents... L’école peut tout. La réussite ou le carnage des espoirs et des êtres. Soyez la proue de votre navire et menez les en toute confiance loin. Je vous souhaite toutes ces émotions qui donnent couleur à la vie : la vôtre et la leur. Puisque tout est mêlé. Cordialement et bien à Vous.