Itinéraire d'un enseignant gâté. Chapitre 5 partie 2

Publié le par Le prof de l'être

J'exagère un peu quand je dis tout cela. J'avoue avoir commencé par le pire cas possible pour que vous accrochiez. Vous allez avoir l'impression que les professeurs sont toujours en conflit avec les parents. Après tout, ils ne sont pas si différents que nous, il y a des parents de toutes sortes et ce serait injuste de les mettre dans le même panier. Par bonheur, il y aussi de beaux moments qui compensent les plus pénibles. Comme dans tout travail, on est ravi de collaborer avec certaines personnes et on essaye de voir le moins possible d'autres. La réunion parents/professeurs est révélatrice du rôle qu'ils tiennent. Il y a d'abord le premier coup d’œil. C'est toujours drôle de remarquer les similitudes physiques entre les parents et les enfants. Il arrive qu'un élève soit la réplique à échelle réduite du père ou de la mère ou, au contraire, qu'il n'y ait rien à voir entre eux. Viens alors le moment de l'entretien, toujours très riche d'enseignements. Pour que cette réunion soit la plus productive possible, la présence de l'élèves est souhaitable. Son point de vue est essentiel. Je lui demande ce qu'il pense de mon cours, ce qui pourrait être amélioré de sa part mais aussi de la mienne, sur quoi je devrais mettre l'accent . Le problème est qu'ils n'osent pas, soit parce qu'ils sont gênés, soit trop polis, et il répondent toujours :

_ « Non, ça va. »

Même si ce n'est pas une vérité absolue, cinq minutes de rendez-vous permettent de comprendre bien souvent pourquoi un enfant se comporte comme il le fait au sein d'une classe. Pourquoi est -il agité ou trop discret ? Pourquoi cherche-t-il a attirer l'attention sur lui ? Qu'est-ce qui pourrait expliquer son insolence. Lors de ces réunions, il y a des moments amusants ou gênants, de la tension et de la complicité. Je vais vous raconter l'un des moments les plus embarrassants que j'ai connu pendant l'une d'elle. J'étais en train de finir mon entretien avec des parents dont le fils avait des difficultés. Alors qu'on était en pleine discussion, un bruit de pet résonne dans la salle. C'était l'élève. Silence de mort. Les parents étaient rouges de honte. J'avais envie de dire « Vaut mieux que ça sorte plutôt que ça reste à l'intérieur » mais ce n'était pas vraiment le moment de faire une référence à Shrek. J'ai préféré mettre fin au rendez-vous. Je ne les ai plus jamais revus en réunion.

Avec ma petite expérience, j'ai pu voir défiler différents styles de parents. Ça laissera davantage de choix au réalisateur pour donner la tonalité du film, car en fonction de la personne que l'on a en face de nous, on peut allégrement passer de la comédie au thriller psychologique. Comme à Cannes, il y a une catégorie hors-concours, celui qu'on appellera « le parent invisible ». Vous pourrez avoir son enfant pendant toute sa scolarité, vous ne le verrez jamais. Il vous fera peut-être l'honneur de vous écrire un mot dans le carnet une fois avec un peu de chance. Deux raisons, soit parce qu'il se fout de la scolarité de son enfant, soit parce que ce dernier est tellement brillant qu'il estime ne pas à avoir à nous honorer de sa présence. Parfois, il vous dira que s'il ne peut pas venir, c'est parce qu'il n'a pas le temps, pas les mêmes horaires, que « c'est pas un fonctionnaire lui », mais vous vous apercevez vite que peut importe l'horaire que vous lui proposerez, il ne viendra pas. Un jour, peut-être, vous aurez un rendez-vous, mais comme Brel qui attend Madeleine, vous poireauterez

_ Ce soir j'attends Monsieur X, on parlera orientation. Monsieur X, il aimera ça...

Puis, au bout d'une heure, une la personne de la loge viendra vous voir pour vous dire :

_ Monsieur X a appelé, il ne pourra pas venir.

Estimez-vous heureux, c'est la meilleure issue que vous pouvez espérer, il se peut qu'il n'appelle même pas et que vous partiez lassé au bout d'une heure et demie d'attente vaine. Alors,vous remballerez vos gaules et votre guide de l'orientation, dépité... Mais comme l'espoir vous guide, vous redemanderez une nouvelle date d'entretien. A la fin, vous commencerez à douter de son existence. Si ce n'est pas un complot visant à vous rendre dingue.

Commenter cet article