La dernière heure de cours

Publié le par Le prof de l'être

La sonnerie retentit. Le moment est arrivé, celui que depuis octobre tu attendais : c'était ton dernier cours de l'année. Ce n'était pas le plus beau pédagogiquement, tu t'es contenté de leur passer un film qui a un vague lien avec leur programme en les gavant de bonbons et de gâteaux. Tu as arrêté le film un peu plus tôt. Ils ont gueulé. Mais tu avais quelque chose d'important à leur dire : tu voulais les remercier pour l'année écoulée et leur souhaiter bonne chance pour la suite. Ils te crient « merci », te disent que tu es le meilleur prof du monde et qu'ils veulent t'avoir l'an prochain. Ils ont dit ça à tous les autres. Passage obligé. Mais ça y est, ça sonne. Beaucoup, aux premières notes de la cloche sont déjà partis bien loin et t'ont oublié. Quelques-uns sont restés. Ils veulent t'écrire des mots au tableau. Tu regardes. C'est bourré de fautes d'orthographe. Mais qu'est-ce que tu leur as enseigné cette année ? A vrai dire, tu t'en fous, c'est l'intention qui compte.

Ils s'en vont à leur tour. Te voilà seul dans ta classe comme tu l'as été parfois en cours. Tu commences à ranger tes affaires et à faire le bilan de ton année scolaire. Ça n'a pas été toujours rose. Ils n'étaient pas toujours attentifs, ils s'amusaient de temps en temps et ne t'écoutaient pas souvent. Tu devais leur expliquer à chaque cours ce qui avait été fait la veille parce qu'ils n'apprenaient pas ou ne t'avaient pas dit qu'ils ne comprenaient pas ton cours. Oh, ça t'énervait parfois mais tu le faisais quand même. C'est ton métier. Certains t'ont mené la vie dure. Ils voulaient te victimiser, te mettre la misère. Ils avaient oublié que ce n'était que de petits collégiens pas si difficile à maîtriser. Tu en as fait pleurer. Tu as vu des élèves glisser et sombrer. Tu as essayé d'en sauver quelques-un, parfois avec réussite mais souvent tu n'y pouvais rien. Tu n'es pas un super-héros... Que feras-tu d'eux l'an prochain ? Tu en frémis d'avance. Mais tu as aussi fait de belles découvertes. Tu as vu des élèves s'épanouir au fil de l'année, s'ouvrir et participer, d'autres faire des efforts de fou et progresser. Un bref instant, tu es satisfait. Et si tu avais réussi ton année ? Au moins tu es sûr d'une chose, c'est que tu te souviendras toute ta vie d'eux, des bons comme des mauvais, qu'ils t'auront marqué. Et eux, se souviendront-ils de toi ? Tu aimerais avoir une machine à voyager dans le temps et faire un bond dans le futur pour le savoir.

Tu t'assois et deviens pensif. Ton bureau est maintenant vide. Il ne reste plus rien. Rien...Les élèves n'auront-ils rien retenu de ton année ? Auras-tu été utile ? Quand tu as un élève quelques années plus tard et qu'il te dit : « On n'avait pas vu ça en sixième », tu tiens ta victoire, il se souvient un petit peu de ton cours. Alors pour les marquer tu triches. Tu fais des blagues, parfois drôle, souvent nulles, mais au moins ils ne t'oublieront pas mais pas pour les bonnes raisons. Là tu t'arrêtes, tu t'assombris. S'ils ne sont pas concentrés et sérieux, c'est parce que tu ne l'es pas toujours toi, parce que tu es incapable d'être concentré pendant une heure entière, de ne pas te passer de plaisanter. Tu devrais être plus sérieux l'an prochain, changer ta façon de faire et écouter les mises en garde des élèves : « Vous êtes trop gentil et drôle Monsieur, c'est pour ça qu'on bavarde plus avec vous ». C'est décidé, tu feras différemment à la rentrée prochaine. Tu ne souriras pas, tu seras plus sévère, tu mettras tes tables en îlot et feras la classe inversée...Oh la la, tu t'égares là...Tu commences à dire n'importe quoi. Puis tu sais que tu ne changeras pas, ça fait des années que tu essayes mais que tu n'y arrives pas. Tu fais quand même ton programme, même cahin-caha parfois, si en plus les élèves t'apprécient, c'est un bonus dont tu ne vas pas te priver.

Tes élèves sont déjà très loin, c'est ça que tu aurais dû leur dire avant qu'ils ne partent. Tu aimerais qu'ils reviennent pour qu'ils entendent tout ça. Merde, ils vont te manquer finalement...Tu as déjà hâte d'être au premier cours de l'année.

Publié dans Billet d'humeur, nouvelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

goulet françoise 19/04/2017 20:06

Je découvre votre blog ce jour.Je suis une ancienne alors,les nouvelles technologies me perturbent!!J'ai un peu lu dans le désordre,je ferai mieux une prochaine fois si vous ne me sanctionnez pas!Please soyez indulgent!
Ce dernier article,ou le premier,comme vous le voudrez,m'a émue....les souvenirs affluent,je me retrouve un peu....
Je vais continuer d'explorer ce "truc barbare"
Cordialement

Erwan 23/06/2016 06:38

Dernier cours pour les troisièmes mais vous n'accueillez pas les autres classes à nouveau lundi ? Dans mon cas, je ferai encore cours la semaine prochaine...