José est énervé

Publié le par Le prof de l'être

Il est six heures. Le réveil sonne. José se lève d'un coup, déterminé. Oh non, cette fois ça ne se passera pas comme ça ! Il n'a pas arrêté d'y penser depuis qu'il est dans son lit et n'a presque pas fermé l’œil de la nuit . Il l'a refait dans sa tête des dizaine de fois ce cours, ce fameux cours de 15 à 16 heures qui ne s'est pas passé comme prévu. Il l'avait pourtant bien préparé, plusieurs heures même, tout le week-end dernier. Il était venu plus tôt dans la matinée placer ses tables en îlot pour faciliter le travail de groupe. C'était sûr, son cours était parfait. Ce que José avait oublié, c'est que les élèves avaient eu sport pendant deux heures et sont arrivés dans un état second. Pendant une heure ils n'ont rien écouté, n'ont pas arrêté de bavarder et aucun travail n'a été fait alors que son cours était parfait. Oh non, ça ne va pas se passer comme ça. Il va leur dire, leur faire la morale, et ils ne vont pas moufter . José aime être respecté.

Il boit d'un trait son bol de café, fait quelques étirements, n'oublie pas de prendre ses clés et salue machinalement femme et enfants qui ne sont pas encore levés. Il monte dans sa voiture, énervé. Oh non, cette fois, ça ne se passera pas comme ça ! Sur le trajet, il se répète le discours qu'il a préparé. Ça va barder ! José n'aime pas qu'on le prenne pour un imbécile et ses élèves vont le découvrir. Il a bien vu qu'ils bavardaient et tous ces petits mots échangés dans son dos. Il a des noms, gare aux punitions ! Et puis il va dire ses quatre vérités au prof d'EPS. Non mais quelle idée de les énerver en faisant deux heures de karaté avant le cours de français ? Est-ce que lui les excite avec ses cours sur les participes passés. Non, José est un enseignant posé ! Et même si son collègue fait trente bon centimètres de plus et est baraqué, José n'est pas impressionné, son éloquence laissera son interlocuteur bouche-bée. D'ailleurs, il va faire ça en salle des profs, pour que les autres voient qu'il est énervé. D'habitude, il n'y va jamais, préférant aux rires gras et vociférations de ses collègues la quiétude de sa salle. Mais là, c'en est assez ? José en a marre d'être la bonne poire. Dis José, tu peux déplacer un cours ? José, tu peux venir à la réunion ? José, tu me remplaces au conseil d'administration ? José dit toujours non mais ce n'est pas une raison. Tant qu'il y sera, il ira dire un ou deux mots au principal. Non mais quelle idée de mettre du français de 15 à 16 heures, c'est une matière importante bon sang ! Les élèves ont besoin d'être au maximum de leur concentration. Le français ce n'est que la matinée ! Ah ça, pour donner des heures à certains il y a du monde mais quand c'est pour José, il peut toujours se brosser. Alors certes, il ne s'investit pas dans des projets et dans la vie de l'établissement, mais c'est parce qu'il a autre chose à faire. Mais est-ce une bonne raison pour être ainsi désavantagé ? Non ! Ca roule bien aujourd'hui, pas un chat sur la route. Plus vite arrivé, plus vite ça va barder.

Il arrive devant le collège. La barrière du collège est fermé. José sonne mais personne ne répond. José se met à crier. Le gardien sort. Il est sept heures trente, il a la mine encore ensommeillée. José lui demande exaspéré quel est ce bazar, pourquoi le collège est fermé. Le gardien lui répond

qu'on est samedi aujourd'hui, que le collège est fermé et s'en va grommelant, en se disant que José est complètement fêlé.

José s'en va, énervé. Il se rappelle qu'hier soir, c'est lui seul qui a dû débarrasser. Cette fois, ça va barder !

Commenter cet article

Céline 28/06/2016 20:25

Quelle bonne nouvelle à chute! Ah ce José! On en tous croisé en salle des profs...

Juliette 28/06/2016 12:52

José n'a pas a etre énervé contre son collègue d'EPS. Ce n'est pas la faute du prof d'EPS si les eleves sont énerver. Et puis un cours parfait en théorie ce n'est pas forcement un cours qui sera parfait en pratique. Et puis si c'est une classe de base compliquée le travail de groupe ( apres un cours d'eps ) en fin de journée ce n'etait pas la meilleur option ! Bref José on comprend que José est énervé parce que forcement quand on met du coeur a préparé un cours, quand cela nous prend du temps et qu'au final ca ne se passe pas bien on est énervé frustré et deçu. Mais c'est aussi ça etre prof ( sinon ça ne serait pas drôle !! )